Tessa Worley, 1er succès à deux semaines des Jeux

La Française remporte le slalom géant de Lenzeheide, une victoire bienvenue à deux semaines des Jeux Olympiques de Pyeongchang

Une première manche parfaite

Il lui fallait bien cela, Tessa Worley, la skieuse du team Ski Rossignol. Elle cherchait une victoire. La dernière remontait à son titre de Championne du Monde à St Moritz (Suisse), il y a un an déjà. Et depuis, trois deuxième place, Solden, Courchevel, et Kranska Gora, autant le dire, la frustration commençait à montrer le bout de son nez. Mais pas de quoi abattre la puce du Grand Bornand, consciente que son ski était là. Dans le géant de Lenzerheide en Suisse également, le dernier avant les Jeux Olympiques de Pyeongchang (9 au 25 février), elle a joué avec le feu. Une première manche menée tambour battant, elle a pris 52 centièmes d’avance sur la leader de la Coupe du Monde l’Allemande Viktoria Rebensburg, reléguant toutes les autres skieuses dont Mickaëla Shiffrin à plus d’une seconde.

Toujours en course pour le petit globe de Géant

Mais dans la deuxième manche, ce petit pécul a volé en éclat dès la deuxième porte. Une main posée au sol, un écart de trajectoire, des skis en travers, au premier intermédiaire, son avance n’était plus que de trois centièmes. Mais Tessa Woryley ne s’est pas désunie, reprenant le fil de sa course. A mi-course, elle avait repris 32 centièmes, mais l’Allemande a très bien géré le bas du parcours. Le sourire de Tessa Worley dans l’air d’arrivée était bien le signe d’un soulagement. Elle s’impose finalement de sept centièmes, avec le septième temps de la deuxième manche. Cette victoire, la douzième de sa carrière, arrive au bon moment, à deux semaines du début des Jeux Olympiques. Elle revient dans la course pour le petit globe de la spécialité, avec 32 points de retard sur Viktoria Rebensburg. Il reste deux géants au calendrier de la Coupe du Monde.

Thomas Berger