Quelle raquette choisir pour débuter ?

Chaque hiver, la raquette à neige est une activité qui attire de plus en plus de pratiquants. Accessible à tous car similaire à la marche à pied, elle permet de profiter du manteau neigeux en toute simplicité. Encore faut-il savoir comment s’équiper.

Découvrir la pratique

En raquettes, comme dans de nombreux sports, inutile de s’équiper avec du matériel haut de gamme pour débuter. Il est d’ailleurs vivement conseillé, avant d’investir, de louer du matériel pour une première sortie découverte. Une fois séduit par la magie de la pratique, il semble judicieux de s’équiper de son propre matériel. En effet, il n’est pas rare que les loueurs de matériel ne possèdent qu’un seul modèle, souvent basique, devenant un peu « limite » pour des sorties régulières.

Ludique et accessible, la raquette à neige permet à la plupart des personnes de connaître les joies de la montagne. Aucune condition physique n’est exigée, hormis celle d’être en capacité de marcher. On marche avec des raquettes comme on marcherait normalement sur un sentier. Inutile de lever le genou plus haut ou d’écarter les pieds. Lorsque l’on découvre la pratique, il est conseillé d’évoluer sur les sentiers balisés avant de se lancer à l’assaut de la poudreuse. Sur ces sentiers, la neige est très souvent tassées, la marche est ainsi facilitée.

Même si votre pratique est tranquille et occasionnelle, il est toujours plus agréable d’évoluer avec une paire de raquettes de qualité, fiable et confortable. Bien que le matériel « entrée de gamme » peut s’avérer suffisant, il est toujours conseillé d’opter pour du matériel un peu plus onéreux pour se faire plaisir plus longtemps.

Les critères pour choisir ses raquettes à neige

Depuis l’essor de l’activité dans les années 1980, le marché de la raquette à neige s’est fortement développé. On trouve désormais du matériel pour tous les niveaux et tous les budgets. Les tarifs pour une paire de raquettes à neige varient grosso modo de 80 à 300 €. La plupart des modèles sont fabriqués en composite, une matière économique et résistante, et sont compatibles avec la plupart des chaussures de marche. Quel que soit votre budget, il est important de choisir une taille de raquettes adaptée à sa taille et à sa corpulence. D’autres critères sont également importants.

– La surface de portance :

Pour débuter, il est conseillé de choisir une paire de raquettes peu encombrante, sauf si on compte tout de suite s’aventurer en dehors des sentiers balisés, en neige poudreuse, ce qui est peu recommandé. En effet, la surface de portance dépend également de la neige que l’on va rencontrer. Sur la neige dure des sentiers balisés où l’on s’enfonce peu, il est possible de choisir une paire de raquettes plus petite. De même, les petits gabarits opteront pour une paire étroite pour éviter de marcher avec les jambes écartées. La longueur de la raquette varie généralement entre 55 à 65 centimètres et se choisit aussi en fonction du poids du pratiquant et du type de neige rencontré.

– Le poids :

Voici un critère important qui influence le confort de pratique. Plus une raquette est légère, plus elle permet de marcher de nombreux kilomètres avec facilité. Il ne faut pas oublier que même si l’effort est semblable à la marche, il y a du poids supplémentaire à chaque pied. Les raquettes entrée de gamme sont souvent plus lourdes car le prix évolue avec la légèreté. À vous de voir en fonction de votre budget.

– Le système de fixation :

Les raquettes à neige se fixent aux chaussures via un système de fixation, plus ou moins précis et facile à manipuler. Ce système de fixation permet également de régler la raquette à la pointure du pratiquant. Les raquettes entrée de gamme sont souvent équipées d’un système basique et souple. Suffisant pour les sorties de quelques heures, il est cependant recommandé d’opter pour un système de fixation rigide (à plaque) pour les sorties à la journée. Avec ce genre de système, le pied est parfaitement maintenu et fatigue moins. Un autre avantage, outre la stabilité, est la possibilité d’utiliser des cales de montée qui soulageront mollets et chevilles lors des ascensions.

Une chose importante est de s’assurer du bon maintien entre la chaussure et la fixation en essayant la raquette avec ses propres chaussures de marche lors de l’achat. Autre détail qui peut avoir son importance : choisir un système de fixation manipulable avec des gants !