Pourquoi farter ses skis?

Que vous soyez en tout début de saison, en plein hiver, au printemps, il est important d’entretenir vos skis en appliquant un fart sur la semelle. Ce mot « fart » est d’origine norvégienne. Il signifie « voyage, vitesse ». La vitesse est justement l’attrait principale du ski. Il n’y a rien de plus énervant que de se faire doubler sur des zones planes, d’avoir la sensation d’être « collé », d’être obligé de pousser sur les bâtons pour avancer.

Fartez pour éviter l’effet ventouse

En glissant sur la neige, il se crée une zone de friction, et donc de chaleur. Le ski va faire fondre cette neige à son contact. Elle se transforme en eau. La semelle doit avoir comme propriété, la possibilité d’évacuer cette eau. Moins elle sera en mesure de le faire, plus il y aura une action de ventouse, donc d’être collé. Le fart intervient justement pour gérer cette incidence.Cependant, la neige n’a jamais le même pourcentage d’humidité, ni la même consistance. On parle de neige sèche, humide, froide, chaude, artificielle, sale, de printemps. A chaque type de neige, existe un fart approprié, car plus elle sera humide, plus le fart devra être en mesure de l’évacuer.

Les farts ou la difficile gestion de l’eau

Les farts sont donc là pour gérer la couche d’eau qui se constitue sous le ski. Plus la neige sera humide, plus l’épaisseur d’eau sera importante. Le fart devra l’évacuer d’où la forte présence de fluor. Ce sont des farts hydrophobes. A l’inverse, plus la neige sera seiche, froide, sans eau, Les skis se retrouveront comme aggloméré à celle-ci. Le fart permettra la création d’une forme de tapis, entre la neige et le ski, qui agira comme des billes. Ce sont des farts hydrophiles.

Comment farter ses skis

Il existe deux techniques. On parle de fartage à froid, ou à chaud.

Fartage à froid : celui de la dernière chance

Le fartage à froid : Il se dit aussi pour les débutants, ou les pressés qui veulent sauver une situation. Nous pourrions aussi dire, le fartage « sur le parking ». Il s’agit d’un simple crayonnage sur la semelle, avec un sticker, un pain de fart, ou d’une pulvérisation à l’aide d’une bombe. Un rapide polissage sera nécessaire. Cette technique n’a qu’une action de surface. En rien, elle n’entretient la semelle. Elle n’a aucune durée.

Fartage à chaud, accessible à tous

Le fartage à chaud : Celui-ci n’est pas réservé qu’au professionnel. Chaque skieur est en mesure de le réaliser. Il faut pour cela s’équiper d’un racloir, d’une brosse, et d’un fer à farter. Vous pourrez choisir la température indiquer sur l’emballage, ou d’un vieux fer à repasser mais il sera non précis en température.

Aussi simple qu’une chemise à repasser

Une fois le fer chaud, posez le pain de fart dessus. Il va fondre immédiatement et se transformer en état liquide, comme cela se produit lorsque l’on allume une bougie. Positionnez votre fer à quelques centimètres au-dessus de la semelle de votre ski. Laissez retomber les gouttelettes sur celle-ci et déplacer le fer de la spatule au talon du ski (ou inversement). Les gouttelettes au contact de la semelle sont redevenues solides. Appliquez votre fer sur la semelle. Imaginez que vous repassez votre chemine. Les gouttelettes vont fondre à nouveau, pour cette fois recouvrir entièrement la semelle, et entrer en profondeur. Laisser alors refroidir une dizaine de minutes avant de passer au raclage. Attention, vous devez vous trouver dans une pièce ventilée. Les fumées dégagées sont toxiques.

Un raclage de la spatule au talon

Le raclage se fait toujours de la spatule vers le talon, soit dans le sens de la glisse. Il se réalise avec un racloir en plastique, de forme rectangulaire, suffisamment épais pour ne pas se déformer, et retirer de manière uniforme la couche de fart restée en surface. Ne pas utiliser de racloir métallique car vous endommagerez votre semelle. Pour faciliter cette étape, vous pouvez vous équiper d’étaux qui permettent de caler les skis sur une table.

Le brossage, l’effet brillant

Il permet de retirer les dernières impuretés présentes dans la structure de la semelle. La structure d’une semelle est un ensemble de micro-rainures qui favorise l’évacuation de l’eau, en plus du fart. Le brossage apporte un effet brillant, et améliore la glisse. Utilisez une brosse spécifique. (une brosse à cheveux n’aura aucun pouvoir)

Voici une video qui vous aidera a comprendre les techniques des meilleurs spécialistes:

Thomas Berger

Franck Allin

Natif de la Savoie, Franck a grandi les pieds dans la neige et la tête dans les montagnes. Sur les skis dès son plus jeune âge, il perfectionne son style au Club des sports de Manigod jusqu'à obtenir le diplôme d'État de ski alpin. Curieux de nouvelles expériences, il s'initie au snowboard et participe même à quelques coupes d'Europe de slalom. Sa passion pour les études et les voyages l'éloignent temporairement de sa vallée. Il parcourt le monde à la recherche de terrains de jeux pour s'adonner à ses passions. De Moscou à Ushuaïa, en passant par Queenstone en Nouvelle-Zélande ou 'Playa Grande' au Costa Rica, il apprend les langes et découvre les cultures. La glisse, la randonnée, le VTT lui offrent des expériences inoubliables, qu'il met aujourd'hui au service de son travail.