Les différents types de marche

La marche est un loisir simple et accessible à tous qui attire les foules par ses multiples bienfaits. Nordique, sportive, urbaine, elle se décline en différentes techniques. Il n’y a pas que la randonnée en montagne ! Voici les différents types de marche qu’il est possible de pratiquer en montagne, en ville et partout ailleurs.

La randonnée

Dans le milieu sportif, quand la marche est évoquée, elle fait référence à la randonnée. C’est en effet une pratique qui existe depuis de très nombreuses années et qui plaît toujours autant. Accessible à tous, débutants comme confirmés, la randonnée consiste à marcher en pleine nature, le plus souvent en montagne et a comme objectif principal de faire découvrir de magnifiques paysages, tout en engendrant de multiples bienfaits sur la santé (cf article Les bienfaits de la randonnée). Loin de l’agitation des villes, elle permet de se reconnecter à la nature et à son être intérieur grâce à un environnement préservé, apaisant et verdoyant.

Avant de se lancer, il est important de s’équiper de chaussures de marche adaptée avec une bonne semelle pour s’aventurer sur les sentiers escarpés en toute sécurité. Un sac à dos avec bouteille d’eau, des vêtements appropriés et un chapeau sont également vivement recommandé, ainsi que des bâtons pour soulager les articulations des membres inférieurs.

La marche nordique

Quand on parle de « nordique », on pense tout de suite à la neige puisqu’en effet ce terme fait référence aux pays scandinaves et aux activités nordiques. Directement inspirée du ski de fond, la marche nordique est un sport d’endurance qui se pratique en extérieur, le plus souvent en montagne. Plus soutenue que la randonnée classique, elle améliore le souffle et fait travailler la quasi totalité des muscles du corps en douceur.

Contrairement à la randonnée où les bâtons sont facultatifs, en marche nordique, ils font partie intégrante de la pratique et permettent de se projeter plus rapidement vers l’avant et de solliciter ainsi l’ensemble des muscles. Posés verticalement en avant du corps en randonnée, les bâtons de marche nordique sont ici orientés pointes vers l’arrière, comme en ski de fond. Voir notre sélection de bâtons

La marche sportive

Comme son nom l’indique, la marche sportive est un sport qui se pratique à un rythme volontaire (7 à 8 km/h en moyenne) et plus soutenu que la marche quotidienne pratiquée de façon automatique et inconsciente (environ 4 à 5 km/h). Également nommée marche rapide ou marche active, elle fait travailler tous les muscles du corps mais aussi le souffle et l’endurance. Contrairement à la randonnée ou à la marche nordique, la marche sportive se pratique sur un terrain plat, sans dénivelé. C’est pourquoi, on la retrouve beaucoup en milieu urbain, dans les parcs, stades voir même les trottoirs et tapis de course. Peu contraignante, cette pratique n’exige aucun matériel particulier car elle se pratique sans bâton. Il est toutefois recommandé de s’équiper d’une paire de chaussures adaptée, type running, pour préserver ses pieds.

La marche urbaine

Similaire à la marche sportive puisqu’elle se pratique en ville également, la marche urbaine est une pratique sportive qui intègre une notion culturelle. C’est à dire qu’en plus de solliciter les muscles du corps par un pas rapide et de travailler le souffle et l’endurance, elle se sert de l’espace urbain environnant pour créer des ballades en groupe ou en solo thématiques. Ainsi, elle permet de découvrir une ville autrement, tout en sculptant sa silhouette. En plein essor, la marche urbaine se développe dans de nombreuses villes. Des parcours de marche urbaine orientés sur l’histoire, l’architecture ou encore les faits divers de la ville sont proposés. Là non plus, aucun matériel spécifique est recommandé, hormis une paire de chaussures dans laquelle on est bien pour marcher plusieurs heures.

A lire également :

Randonnée : check-list du matériel indispensable
Quels sont les bienfaits de la marche nordique ?
Les 5 bonnes raisons de pratiquer la marche nordique