Comment s’équiper pour un trail blanc

Le trail blanc est en plein essor. Les stations ont bien compris l’enjeu. Grâce à ces compétitions, elles dynamisent leur activité, tout en proposant une offre parallèle au ski. Les courses se déroulent le plus souvent sur les domaines damés pour les raquettes ou les piétons. Parfois elles empruntent les pistes de ski alpin. Mais la nouvelle orientation vise à rendre les trails blancs plus sauvages, avec des immersions en pleine forêt et des « zones-trappeurs », secteurs non damés.

Les trails blancs ont pris le pas sur les cross qui nourrissaient les plannings des coureurs à pied. Et la fréquentation est flagrante, lorsque l’un peine à réunir une centaine de participants, l’autre fait le plein en quelques jours, pouvant rassembler plus de cinq cents traileurs. Difficile toutefois de comparer les deux activités car les cross se déroulent sur circuit, en journée et la plus part du temps dans la boue. Les trails blancs invitent presque au voyage, avec des départs à la tombée de la nuit, frontale allumée, températures parfois polaires.

Comment s’équiper alors pour un trail blanc

Les chaussures : Il n’existe pas de chaussure spécifique. Une bonne chaussure de trail fera l’affaire. Privilégiez les semelles avec de bons crampons. Les coureurs pro prennent parfois des pointes de cross, mais le parcours devra se faire sur sol dur. Vous pouvez compléter avec une petite guêtre qui évitera à la neige de rentrer dans la basket.

Manche longue en haut et en bas : Les températures sont souvent négatives lors d’un trail blanc. Un t-shirt manche longue et un collant apparaissent indispensable. Pour le haut du corps, évitez de trop vous habiller car malgré tout, un trail blanc représente un gros effort. Vous serez amené à très vite transpirer. Sur toutes les zones de transition, ou descente, si vous êtes mouillé, le coup de froid est assuré. La veste coupe vent est en option. Elle sera utile les jours de précipitations. Le collant recouvrira vos jambes, vous protégeant des coupures et des gelures. Des coureurs optent quand même pour le short, mais utilisent des chaussettes hautes.

La frontale : elle est l’outil magique, celle qui vous permettra de voir, de vous équilibrer, et de donner toute la dimension aventure à votre compétition. Ils en existent de toutes sortes, avec des prix allant de 30 à 200 euros. Choisissez une gamme entre 150 et 200 lumens, pour un éclairage entre 60 et 200 mètres.

Les accessoires : Bonnets, gants, bandeau, et s’il neige, lunettes ou une casquette contre les flocons, sont autant de petits plus qui vous permettront de disputer ce trail blanc dans de bonnes conditions. Les bâtons peuvent être utiles si le parcours est pentu. En revanche ils vous gêneront, si vous courez tout le long. Un porte bidon, un sac d’hydratation, car même s’il fait froid, et qu’il y a des ravitaillements, vous aurez besoin de boire. Vous pourrez toujours y glisser votre téléphone portable, la couverture de survie, et le coupe vent en option.

Snowuniverse vous propose tout le matériel pour bien vous équiper lors de vos sorties trail : rendez-vous dans notre rubrique bâtons de trail, et vêtements outdoor.

Thomas Berger

Thomas Berger

Thomas Berger est né à Annecy en Haute-Savoie, département dans lequel il vit encore aujourd'hui. Sportif de haut niveau, Thomas suit sa scolarité en sport étude section ski nordique au lycée du Mont-Blanc au Fayet, puis en BTS Communication des Entreprises à Lyon. Le ski nordique est sa principale activité. Sélectionné au comité départemental du Mont Blanc, il participe à plusieurs championnats de France dans les disciplines nordiques. Il obtient sont brevet d'état de ski nordique en 2005. Thomas se tourne ensuite vers la pratique du Télémark dans les années 1990. Il a été membre de l’Équipe de France avec deux sélections aux Championnats du Monde (1995 et 1997). Télémark qu'il pratique également en ski alpinisme avec deux participations à la compétition de la Pierra Menta en 1997 et 2001. Il est désormais testeur et rédacteur pour le site Telemarkshop. En sportif complet, Thomas pratique le Trail régulièrement. Il n'hésite pas à se confronter aux meilleurs de la discipline en s'alignant au départ de l'UTMB en 2006, la CCC en 2016 ou de la Maxi Race en 2018. Vous pouvez aussi croiser Thomas sur les routes ou les chemins quand il s'adonne à la pratique du cyclisme sur route, du VTT (MB Race en 2019) ou du Triathlon. Thomas aime aussi écrire. Depuis 2001, il collabore activement avec la rédaction des sports du Dauphiné Libéré, traitant de toutes les disciplines hivernales, et outdoor en période estivale, ainsi que tout le handball de la Haute-Savoie. Il collabore au blog de Snowuniverse en apportant son expertise sur nos nombreux univers sportifs. Thomas, en fin connaisseur de la région est aussi l'auteur du livre « Alpes » aux éditions le Petit Futé