Board et fixation de snow : comment les choisir ?

Quelle taille de snowboard choisir ?

Bien connue dans le milieu du snowboard, la technique qui détermine la bonne longueur de board consiste à la placer devant soi et de voir si le menton passe par-dessus sans difficulté. Ce standard de mesure donne en effet un premier repère mais d’autres critères sont à prendre en compte.

– la taille varie en fonction de la pratique : choisir une board en-dessous de son menton revient à opter pour une board d’environ 20 à 23 cm de moins que sa taille. C’est un bon référentiel pour bénéficier d’une board polyvalente mais qui est à peaufiner en fonction de sa pratique. Pour les adeptes de freestyle, une board plus courte de 2 à 4 cm permet de gagner en maniabilité et réactivité, tandis que pour les freerideurs en quête de poudreuse, il est vivement conseillé de choisir une board plus longue de quelques centimètres (au niveau des yeux ou même du front) pour profiter de plus de portance et de stabilité en courbe à grande vitesse.

– la taille varie en fonction du poids : en plus de sa taille et de sa pratique, son poids est à prendre en compte dans le choix d’une board. Les petits gabarits peuvent réduire la taille de référence de 2/3cm, tandis que les gabarits costauds et puissants, l’augmenteront dans les mêmes proportions.

Il faut aussi et surtout prendre en compte ses préférences personnelles. Certains riders préfèrent des boards plus courtes que la longueur recommandée alors que d’autres ne jurent que pas les swallows de 2 mètres !

Voir notre sélection de snowboards.

Comment choisir ses fixations de snowboard ?

On pourrait croire qu’elles se ressemblent toutes mais les fixations de snowboard proposent un large choix de modèles, à choisir en fonction de sa pratique, son budget, sa board, … Voici quelques conseils pour y voir plus claire.

Aussi importantes que la board et les boots, les fixations de snow relient le rider à sa board et transmettent chacun de ses mouvements. Une paire de fixations adaptée influence la réactivité de la board, le contrôle et la précision, sans oublier le confort.

Avant d’aller plus loin, il faut savoir que 3 systèmes de fixations différents sont disponibles sur le marché. En plus du traditionnel système « strap-in » qui a dominé le marché pendant de nombreuses saisons, on trouve désormais des modèles à entrée arrière (ou fixations rapides) et des fixations Step-On, uniquement compatibles avec les boards Step-On Burton.

Voir toutes nos fixations de snowboard.

L’influence de la pratique

Relativement toutes polyvalentes, les fixations peuvent passer d’un terrain à l’autre sans trop de problèmes. Mais, les modèles sont tout de même conçus pour répondre à une pratique ciblée. Que l’on fasse du freestyle ou du freeride, le flex de la fixation, le spoiler et l’amorti ne seront pas les mêmes.

– Freestyle : les fix dédiées au freestyle sont généralement plus souples et confortables. Leurs spoilers sont souvent asymétriques avec un profil creusé pour accentuer le flex et la légèreté, et plus courts pour plus de tolérance et une plus grande liberté de mouvement latérale. Pour réceptionner les sauts en douceur, l’amorti est aussi accentué.

– Freeride : conçues pour offrir un maximum de contrôle et de réactivité, les fixations de freeride sont plus rigides grâce à des matériaux résistants et dotées de spoilers plus longs.

– All-mountain : au flex intermédiaire, les fixations all-mountain sont suffisamment souples pour se faire plaisir en freestyle, tout en apportant le soutien et la précision nécessaires pour passer sur tous les terrains.

Encore une fois, à chaque rider de prendre en compte ses préférences personnelles puisque certains se sentiront à l’aise en freeride avec une fixation plutôt souple, tandis que d’autres préféreront une une fixation rigide pour envoyer de gros tricks.

Le point sur le budget :

Excepté pour les riders très occasionnels qui rident une ou deux journée dans la saison, qui peuvent choisir un modèle entrée de gamme, il est conseillé de mettre quelques euros supplémentaires pour profiter d’une fixation confortable et adaptée à sa pratique. Plus les modèles montent en gamme, plus ils sont confortables et performants, avec du rembourrage et un meilleur amorti pour encaisser les chocs et les réceptions. Les modèles haut de gamme sont aussi plus durables car composés de matériaux plus robustes tels que des châssis en aluminium, des boucles en magnésium ou des spoilers en uréthane. Les matériaux plastiques, moins chers à fabriquer, sont évidemment moins résistants.

Compatibilité avec les boots

Chaque modèle de fixations est déclinée en deux ou trois tailles (S, M, L ou S/M et L/XL) afin de s’adapter au mieux aux boots du rider. Il est en effet important d’avoir une bonne cohésion entre les deux pour éviter les zones de flottements et appuis douloureux, comme avec un spoiler qui vient appuyer sur la couture du haut de la boots. La plupart des marques sont inter-compatibles mais il peut y avoir des exceptions. Le doute est levé quand on opte pour une boots et une fixation de la même marque ou qu’on a la possibilité d’essayer en magasin pour vérifier la compatibilité.

A lire également :
Guide d’achat snowboard
Snowboard polyvalent, comment faire le tri ?