All Mountain, Freeride, Piste, quel ski choisir ?

A l’heure de choisir ses skis, de rentrer dans un magasin, ou de faire son achat par internet, commence une première recherche. Hors, vous constatez rapidement que la famille ski s’est agrandie et s’accompagne de noms telle que, Piste, Freestyle, Freeride, All Mountain, Backcountry. Voici comment s’y retrouver.

 

All Mountain

La gamme de ces skis est assez vaste, car ils commencent à 75 au patin jusqu’à 95 mm. Ce sont des planches avec du caractère, au rayon court, doté d’une spatule qui rentre assez rapidement en courbe, avec parfois un léger rocker. Leur utilisation est à 70% piste et 30% hors piste. Les skis polyvalents sont accrocheurs, et sont censés vous amener partout. Mais avec l’évolution du climat, et le manque de neige, leur structure se rapproche des skis dit « Piste » pour évoluer sur surface dure.

 

Freeride

Ce sont les « Fat », les skis larges, tout ce qui se fait au-dessus de 95 mm au patin, long, au-dessus de 180 cm. Leur spatule est progressive, assez souple, dotée d’un rocker. Elle doit pouvoir se déformer facilement pour flotter dans les champs de poudreuse. Mais deviendra une gêne sur neige dure car elle n’aura pas d’accroche et se mettra à vibrer. Ce sont des planches plus facile à skier que les All Mountain, en noyau bois et fibre. Il possède parfois une double spatule, et rentrerait alors dans la famille des Backcountry pour réaliser des sauts. Leur terrain d’expression est le Hors Piste. L’évolution du climat a modifié ces dernières années leur caractère, pour leur permettre d’être plus à l’aise sur la piste.

 

Piste

Avec ces skis, on ne parle pas vraiment d’évasion, mais vraiment de ski de piste. Il trouvera son public auprès des skieurs moyens qui ne veulent pas sortir des zones damées. Ainsi que chez les compétiteurs, qui aiment les courbes de géant. Maximum 80 mm au patin, et 180 cm de long. Les skis seront plus faciles à manier et moins exigeants que les All Mountain. Des skis accrocheurs avec un rayon de courbe en-dessous de 18 m, une spatule courte, vous chercherez leur efficacité dans leur capacité à enchaîner les virages coupés ou carving.

 

Le Freestyle

Le Freestyle est une appellation née sur la base du ski acrobatique, discipline qui a connu son avènement en France avec la médaille d’or en bosse d’Edgar Grospiron aux Jeux Olympiques d’Albertville en 1992. Aujourd’hui on parle de Big Air, Half Pipe, Slope Style. Pour ceux qui voudrait pleinement utiliser tous les modules, avoir une paire de ski approprié sera un plus. La taille est relativement courte, maximum 180 cm. Au fil des années, ils ont pris en largeur, car désormais on parle entre 80 et 90 mm au patin. Idem pour le talon et la spatule, entre 110 et 120. Ces skis sont dits Twin Tip, double spatule avant et arrière. Ils doivent avoir autant de qualité sur neige, qu’en l’air, et de la tonicité sur les « jumps ». Ils sont assez raides en talon pour garantir les réceptions. Ce sont des skis 50/50, (piste, hors piste)

Thomas Berger

ski all-mountain